Patrice BOUTEILLE – Dirigeant de Robotique Concept

Qu’appelle-t-on un robot d’occasion ?

Peu de sociétés connaissent la possibilité d’acheter ou louer un robot d’occasion. Patrice BOUTEILLE dirigeant de Robotique Concept, vous propose une petite réflexion à ce sujet, baséE sur son expérience de 10 ans d’achat, de vente et de location de ces matériels? soit environ 200 robots cumulés. Dès qu’un robot neuf arrive chez un client utilisateur, c’est un robot d’occasion. À partir de là, chaque année, il y a environ 3000 robots d’occasion de plus sur le marché français.

Pourquoi les entreprises se séparent de robots ayant si peu d’heures ? 

Il faut savoir qu’un robot normalement entretenu et exploité, peut durer plus de 100 000  heures?  soit plus de 11 ans en fonctionnement ininterrompu, ce qui est énorme. Nous pouvons prendre l’analogie avec une voiture : de nos jours toutes les voitures durent au moins 200 000  km. En achetant un robot d’occasion de 10 000 heures, c’est comme si vous achetiez une voiture de 20 000 km.

La disponibilité d’un robot d’occasion 

Après avoir réfléchi à l’état d’un robot d’occasion, un second critère d’importance : sa disponibilité. Nous faisons en sorte que nos robots soient révisés pendant leur stockage, ce qui fait qu’ils sont disponibles immédiatement. Par rapport à un robot neuf qui doit être fabriqué après la commande du client et donc qui sera disponible souvent en 8 à 12 semaines, c’est un gros avantage en faveur du robot d’occasion.

Le prix d’un robot d’occasion 

  • Prix moyen du neuf : ……………….36 k€
  • Prix moyen de l’occasion : ……….17 k€

C’est souvent l’argument numéro 1 pour un client final : LE PRIX. Parfois un projet n’est amortissable en un délai acceptable qu’avec un robot d’occasion. Certains clients vont préférer robotiser deux fois plus vite grâce à l’occasion. Dans certain cas, un client qui a l’habitude d’acheter ses machines d’occasion n’imagine pas faire différemment avec les robots. Il y a ici aussi une différence de culture avec les allemands : en Allemagne, il existe des grands salons (Cologne, Karlsruhe) exclusivement consacrés aux machines d’occasion car : « mieux vaut s’automatiser d’occasion que pas du tout ».

Et ensuite ? 

Il y a un dernier aspect très important à discuter : le service qu’il y aura autour de ce robot.

En effet un robot est un organe de haute technologie, qui nu, ne produira rien sans une bonne intégration et la prise en compte de son environnement. Pour couvrir l’ensemble de ses compétences, il faut une équipe pluridisciplinaire de haut niveau d’environ au minimum 10 personnes. Etant seul afin de garantir un prix de revient bas sur le robot nu, je m’appuie sur les ressources des intégrateurs, technicien free-lance, ingénieur-conseil du RESEAU ROBOTIQUE REGIONAL et de PROXINNOV capables de proposer aussi bien des avant-projets, que des simulations, du conseil mais également de la maintenance, de la formation, de la programmation et de l’assistance technique.