Actualité réseau

Interview de Monsieur Pierre-Jean LEDUC

Publié le 30 juillet 2023

Pour Pierre-Jean Leduc (Demgy), « sans une énergie compétitive, il sera difficile de réindustrialiser »

 

Interview de Monsieur Pierre-Jean LEDUC – Journal des entreprises

L’une des batailles pour réussir à réindustrialiser la France se joue au niveau de l’énergie, estime Pierre-Jean Leduc. Pour le président du plasturgiste normand Demgy, la balle est bien sûr dans le camp de l’État, mais aussi dans celui des industriels.

Pierre-Jean Leduc, président du plasturgiste normand Demgy : "Il n’y a pas d’industrie compétitive sans énergie compétitive".

Pierre-Jean Leduc, président du plasturgiste normand Demgy : « Il n’y a pas d’industrie compétitive sans énergie compétitive ». — Photo : Amelie Marzouk

 

Comme des milliers d’autres industriels européens, Pierre-Jean Leduc a perdu de la compétitivité depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine. Le président de Demgy (660 salariés, 74 M€ de CA) a vu le prix de sa facture énergétique tripler depuis 2019. Le prix du mégawattheure est même maintenant plus onéreux en France qu’en Roumanie, qui accueille deux des huit usines de Demgy. Or, « il n’y a pas d’industrie compétitive sans énergie compétitive », rappelle le plasturgiste normand.

 

Relance du programme nucléaire et autoconsommation

Pour réindustrialiser la France, la relance du programme nucléaire s’avère « indispensable », estime-t-il. Tout comme le développement de l’éolien et du solaire. La balle est dans le camp des pouvoirs publics, mais aussi des industriels, juge celui qui préside le Medef Normandie. Avant que le conflit ukrainien n’éclate, le dirigeant avait décidé d’équiper son site de Saint-Aubin-sur-Gaillon (Eure) de trackers solaires. Lancée en début d’année, la centrale photovoltaïque fournit une partie de l’électricité du site de Demgy. L’autoconsommation devrait permettre de réduire de 10 à 15 % la facture du site. Invitant les autres industriels à devenir producteur d’énergie, Pierre-Jean Leduc pense déjà à poursuivre le développement de sa première centrale solaire, en la dotant de batteries ou en investissant dans de nouveaux panneaux. Mais l’énergie compétitive n’est qu’un prérequis. « Ce n’est pas cela qui va réindustrialiser la France. Il faut miser sur l’innovation, intégrer une industrie verte et agir sur la formation ».

Valk Welding France fête ses 20 ans de succès

Valk Welding France fête ses 20 ans de succès Depuis deux décennies, le fournisseur de robots de soudage...

Lire la suite

IGUS : Comment Automatiser sa production avec moins de 10k€?

IGUS : Comment Automatiser sa production avec moins de 10k€?   Les visiteurs intéressés par les solutions...

Lire la suite
Haut de page
Fermer

Rechercher n'importe quel terme