Divers

L’association robotique et fabrication additive promet des résultats illimités sur la chaîne de production industrielle.

Publié le 02 mars 2021

Porté par la volonté d’accélérer l’adoption de la 4ème révolution industrielle et de lever les freins dans ce domaine, la division Impression 3D de HP France a choisi d’adhérer en 2021 à PROXINNOV.

Grâce à une gamme d’imprimantes Multi Jet Fusion et de différents matériaux, les applications connaissent aujourd’hui une véritable explosion notamment dans l’industrie et la robotique en particulier. La technologie HP 3D Multi Jet Fusion permet en effet la production rapide de pièces fonctionnelles, y compris en couleurs, à faible coût, et permet de répondre aux applications de production en petite/moyenne série, mais aussi de réaliser du prototypage fonctionnel et de créer des pièces de qualité industrielle.

 HP-Jet-Fusion-3D-Printed-Part-with-PA12_Design-Credits-Needed_168

 

 

Gimatic conçoit et fabrique des préhenseurs à la demande avec l’impression 3D HP Multi Jet Fusion. Cela lui permet de répondre rapidement aux demandes de pièces personnalisées et ainsi réduire les coûts d’inventaire des pièces de rechange de ses clients. (Crédits : Gimatic)

 

 

Avec un marché en croissance depuis 2010, les applications de la robotique se sont d’abord développées sur les chaînes de production mais elles prennent désormais leur essor dans d’autres secteurs spécialisés nécessitant de nouveaux services, tels que les domaines de la santé, des robots « civils », dans l’agriculture ou la logistique. Cette évolution s’inscrit dans un contexte économique et environnemental qui nécessite que les robots soient plus petits (afin de réduire leur empreinte électrique notamment), plus agiles (pour intégrer de nouveaux logiciels mais aussi de nouvelles formes ou fonctionnalités physiques), plus simples d’utilisation et plus intelligents (avec de plus grandes capacités à l’auto-apprentissage).

 

L’enjeu est de pouvoir y parvenir sans impact sur leurs coûts de production sachant que les volumes fabriqués de robots sont souvent très faibles.

L’impression 3D a un rôle clé à jouer notamment une reconversion rapide des machines sur d’autres fonctions et permettre aux industriels et leurs fournisseurs d’adapter très rapidement leurs outils à moindre coût. Elle permet également de développer des solutions qui ne seraient pas possibles avec les méthodes de fabrication traditionnelles. Largement connue à l’origine pour ses fonctions de prototypage dans les phases de développement, la technologie d’impression 3D Multi Jet Fusion HP intervient en effet également sur toutes les phases de cycle de vie des produits, incluant les phases de production (avec des pièces finales pour de petites séries) ainsi qu’en après-vente (pour permettre la fabrication à la demande des pièces de rechange).

 HP-Jet-Fusion-3D-Printed-Part-with-PA12_Credits-Needed_54

 

 

FICEP S3 a conçu un bras de peinture plus léger grâce à la technologie HP Multi Jet Fusion permettant une accélération, une décélération et un contrôle de position plus rapides de l’axe Y pour la machine DaVinci. (Crédits : Ficep S3 S.L.)

Les atouts de l’impression 3D HP pour la robotique sont multiples.

Ainsi, il est possible de concevoir des composants plus simples, plus petits, plus compacts et donc plus légers, dotés de multifonctionnalité, en imprimant des mécanismes entiers en une seule pièce fonctionnelle, sans assemblage requis.

La rapidité de production, par opposition à l’usinage ou l’injection, permet de créer rapidement des pièces en petites séries pour réadapter et personnaliser un robot, en réimprimant une pince par exemple. Et la multiplication des itérations de prototypes rendue possible en 24 heures avec l’impression 3D HP permet en outre d’accélérer et d’améliorer in fine la qualité des produits et leur mise sur le marché.

Enfin, le fait de pouvoir personnaliser et d’adapter au besoin exact de l’usage tout en préservant la qualité des pièces finales pour le même prix, quelle que soit la quantité de pièces produites dans l’imprimante et sans besoin d’amortissement des coûts d’usinage ou de moules, ouvre le champ des possibles.

HP_seb_automatismes

 

Préhenseur de bras robotisé pour une machine de chargement et de déchargement conçu et produit par l’entreprise Seb’Automatisme, avec une imprimante 3D couleur HP MJF 580. (Crédits : Seb Automatisme)

Chez HP 3D Printing, l’objectif est de s’adapter à l’industrie manufacturière avec des applications robotiques produites plus rapidement, mieux, moins cher et plus simples.

Pour en savoir, contactez 3d-France@hp.com et visitez le site HP impression 3D et industrie  

FUZZY LOGIC annonce une levée de fonds de 2,5 M€

 Fuzzy Logic lève 2,5 millions d’euros pour mettre les robots entre les mains des opérateurs

Lire la suite

S2E2 – WENETWORK – ID4CAR : Séminaire électronique de puissance

Les pôles de compétitivité S2E2 et ID4CAR ainsi que le centre technique We Network, organisent...

Lire la suite
Haut de page
Fermer

Rechercher n'importe quel terme