Sécurité des machines : être capable d’analyser les risques en phase de conception

Adopter une démarche d'analyse de risque pour trouver les solutions techniques optimales grâce à la méthode IDAR

Le contexte

De nombreuses directives européennes conduisant au marquage CE Machines, Basse tension, CEM, s’appliquent à la mise sur le marché européen de machines.
Ces textes fixent des exigences essentielles de portée générale qui sont précisées par des normes non obligatoires.
Ne pas respecter ces directives peut conduire à l’interdiction d’utiliser les machines et à des sanctions pénales.
Mais l’excès inverse peut générer des contraintes techniques et économiques considérables.
Le respect de la directive “Machines” 2006/42/CE par le constructeur est une obligation depuis le 29 décembre 2009. Ce texte définit seulement des objectifs et laisse l’initiative du choix des moyens les mieux appropriés au fabricant. Les normes prises en application de cette directive sont d’application facultative.

Ainsi, conscient de vos obligations de sécurité, vous souhaitez sensibiliser les services concernés par la conception de machines.
Cette formation permettra de répondre aux objectifs ci-dessous.

Les objectifs de la formation

• Identifier en phase de conception les risques présentées par la machine conçue ou modifiée,
• Évaluer si les solutions techniques proposées sont conformes à la réglementation,
• Formaliser et argumenter les solutions techniques retenues au regard  des risques identifiés,
• Capitaliser pour optimiser le temps nécessaire à la prise en compte des exigences de santé et de sécurité.

Le programme ( 2 JOURS )

Connaître le contexte réglementaire et normatif :

  • l’obligation de réaliser une analyse des risques en phase de conception,
  • les contraintes du concepteur et des utilisateurs,
  • les objectifs à atteindre.

Avoir une démarche d’analyse structurée :

  • Suivre des étapes prédéfinies s’intégrant dans le processus de conception (selon la méthode
    IDAR) :

    •  la phase préparatoire : détermination des objectifs de l’analyse, constitution d’un
      groupe de travail, mise en place d’une gestion documentaire,
    • la description des scénarios à risques : différentes approches possibles en fonction
      de la nature du projet de conception, identification de l’activité des opérateurs,
      identification des phénomènes dangereux, description de la machine et de son
      fonctionnement.
    • la cotation des scénarios à risques,
    • l’évaluation des scénarios à risques,
    • la formalisation et l’exploitation du travail accompli pour justifier ses choix à son client.
  • Savoir capitaliser pour optimiser le temps nécessaire à la prise en compte de la sécurité :
    • la réexploitation de solutions déjà validées,
    • le partage des travaux déjà accomplis
  • Mettre en pratique la méthode d’analyse des risques au travers d’une étude de cas issue de
    votre entreprise, ce qui permettra de montrer pleinement comment l’analyse des risques peut
    s’intégrer dans un projet de conception.

Un point complémentaire sera organisé à distance à l’issue de la formation afin d’identifier les
suites éventuelles à donner.

Je m'inscris

Informations complémentaires

Date de session

  • Le 1 et 2 décembre 2020

Qui est concerné ? 

Cette offre de formation est réservée aux :

  • Chefs de projet,
  • Responsables d’affaires,
  • Techniciens et ingénieurs bureau d’études ou de service sécurité.

 

Méthodes pédagogiques :

  • Présentation émaillée d’exemples issus de l’expérience du formateur.
  • Échanges entre le formateur et les stagiaires tout au long de la formation pour une mise en perspective des éléments présentés sur des cas concrets industriels
    présentés par les stagiaires.

 

Tarif :

  • 315€ HT la journée (tarif adhérent PROXINNOV, repas inclus)
  • 465 € HT la journée (tarif hors-adhérent, repas inclus)

Une formation avec